UM5S Album UM5S Facebook

                    emi-rabat

 

Ecole Mohammadia d’Ingénieurs

·         Le 23 Octobre 1959, Feu Sa Majesté le Roi Mohammed V posa la pierre inaugurale de construction de l’Ecole Mohammadia d’Ingénieurs.

·         L’EMI a été construite 3 ans seulement après l’indépendance du Maroc pour doter le tissu économique encore naissant de cadres techniques de haut niveau et de différentes spécialités pour en accompagner le développement. L’EMI est l’Ecole pionnière des premiers ingénieurs formés au Maroc.

·         En 1964, la première promotion d’ingénieurs de l’Ecole sortit avec un effectif de 34 forts modestes mais important à l’époque.

·         La formation durait 4 ans après le baccalauréat. On formait alors des ingénieurs dits d’application.

·         A partir de 1970, l’EMI adopta le système de formation de 5 ans après le baccalauréat qui permettait de délivrer un diplôme dit d’Ingénieur d’Etat.

·         Depuis sa création, les étudiants de l’EMI suivaient durant leur séjour à l’Ecole une formation militaire appelée Formation para-militaire. Cette formation était réalisée à l’extérieur de l’EMI.

·         A partir de 1982, cette formation militaire est réalisée par un détachement des FAR résidant à l’Ecole qui assure l’instruction militaire, l’encadrement sportif et qui s’occupe aussi du maintien de la discipline des élèves au sein de l’Ecole.

·         Pour renforcer ses capacités de recherche et développer une activité de bonne facture dans ce domaine, l’EMI mit en place en 1986 le Doctorat ès Sciences Appliquées qui était alors le seul existant dans les établissements de formation d’ingénieurs.

·         A partir de 1990, l’EMI adopta le système de la formation en 3 années après les classes Préparatoires aux Grandes Ecoles et le Concours National Commun.

·         A partir de Septembre 2007, l’EMI s’engage dans une Réforme pédagogique radicale touchant aussi bien les filières, leur contenu, les méthodes pédagogiques et d’évaluation ainsi que la programmation.

·         A partir de Janvier 2008, l’Ecole met en place une Réforme de sa structuration de la Recherche en mettant en place un Centre d’Etudes Doctorales « Sciences et Techniques pour l’Ingénieur » composés de laboratoires et d’équipes de recherche accrédités par l’Université Mohammed V.

       

Formation d'ingénieurs

L’EMI offre 8 filières englobant la plupart des grands domaines de l’ingénierie. Les étudiants choisissent une filière dès leur entrée à l’Ecole en première année. Leur choix est satisfait selon le classement dans le concours national commun. L’EMI offre 19 options réparties sur 8 filières. Ces options se déroulent généralement durant la troisième année. Les deux premières années étant consacrées au tronc commun du département concerné. Bien que les étudiants sont aiguillés vers une filière dès le départ, il convient de préciser que, dans le cadre de la Réforme mise en place à l’EMI à partir de Septembre 2007, la moitié des modules (soit 20 sur 40) des 5 premiers semestres sont communs à tous les élèves de l’Ecole quelle que soit leur filière. Il faut rappeler que le dernier semestre, le sixième, est entièrement consacré au Projet de Fin d’Etudes. Les 20 modules communs à l’Ecole constituent le socle de l’EMI sur lequel viennent se greffer les filières. Il vise à donner le label EMI quelle que soit la spécialisation choisie. Etre ingénieur émiste, c’est être opérationnel de façon efficiente dans n’importe quel secteur d’activité fort de la formation généraliste polyvalente reçue à l’Ecole.

Modalités d'admission

Admission en première année
L’admission en première année de l’EMI, se fait principalement par voie du concours national commun, ouvert aux candidats régulièrement inscrits dans les classes de Mathématiques spéciales. 
Deux autres voies sont toutefois possibles pour l’accès à la première année de l’EMI et ce, dans la limite des places disponibles :

Ø  Concours spécifique ouvert aux titulaires d’un DEUG ou équivalent et dont les dossiers sont jugés satisfaisants par une commission de présélection.

Ø  Sur étude de dossiers pour les titulaires d’une Licence ou équivalent et dont les dossiers sont jugés recevables par une commission de présélection.

Candidats étrangers 
Dans la limite des places disponibles, les candidats étrangers peuvent être admis à l’E.M.I. dans les mêmes conditions que les candidats de nationalité marocaine. Leur candidature doit être présenté par leur pays et agréée par l’autorité gouvernementale chargée de l’Enseignement Supérieur.

Objectifs

·         Doter les étudiants d’un enseignement de très haut niveau correspondant à l’exigence des entreprises du secteur bâtiment, des ouvrages d’art et des ouvrages hydrauliques. L’aspect environnement est considéré.

·         Permettre aux étudiants de maîtriser les techniques de la construction, la géotechnique, l’hydraulique et l’énergie, la logistique et le management, la planification des transports ainsi que la protection de l’environnement.

·         Former les étudiants à maîtriser les outils, les méthodes et les techniques du génie civil en général.

·         Maîtriser l’analyse systémique des problèmes de l’ingénieur et du génie civil en particulier

·         en mettant l’accent sur la modélisation, la simulation et autres outils NTIC.

·         Orienter les étudiants ayant acquis un background général en génie civil vers les options

·         Ponts et Chaussées

·         Hydraulique

·         Génie Urbain et Environnement

·         Inculquer aux étudiants la technique d’apprendre à apprendre, les concepts de mondialisation et de globalisation.

·         Acquérir les capacités d’innover et d’entreprendre.

·         Intégrer les disciplines économiques, juridiques, financières et humaines, nécessaires à l’ingénieur.

Débouchés

Les ingénieurs diplômés de la filière Génie Civil occupent rapidement des fonctions de responsabilités dans les secteurs du Bâtiment et du Génie Civil : bureaux d’études, direction de chantiers, direction générale…

La nature même de la formation permet aux diplômés de s’intégrer dans tous les types d’entreprises, publiques et privées :

·         Entreprises de BTP (bureaux d’études et chantiers) ;

·         Bureaux d’Etudes et Sociétés d’Ingénierie ;

·         Sociétés de Contrôle Technique ;

·         Services Techniques des Administrations et des Villes (collectivités locales) ;

·         Ingénieurs-Conseils

Jusqu’à présent les ingénieurs de la filière Génie Civil ont trouvé un emploi sans aucune difficulté. Une bonne partie des élèves-ingénieurs sont embauchés dans l’organisme même où ils ont réalisé leur Projet de Fin d’Etudes.

Objectifs

Former des ingénieurs capables de s'insérer dans le large contexte industriel couvrant tous les secteurs d'activités en génie électrique, et aptes à maîtriser l’évolution dans les domaines aussi variés que :

·         L’automatisation et la conduite des procédés industriels ;

·         La distribution, la production et la conversion de l'énergie électrique;

·         La conception et le développement des systèmes embarqués ;

·         La compatibilité électromagnétique (CEM) ;

Donner aux élèves ingénieurs des compétences managerielles et de communication suffisantes pour mieux répondre aux nouveaux profils d'ingénieurs demandés par le monde socio-économique.

Débouchés

Ingénieur automaticien

Le métier d'ingénieur automaticien consiste à dominer tous les aspects de contrôle, de commande et d'automatisation des systèmes industriels. Les capacités que doit acquérir l'ingénieur en automatique et informatique industrielle:

·         La maîtrise des différents outils de commande de systèmes de production;

·         Le pilotage et la supervision des procédés industriels ;

·         La conception et développement systèmes embarqués ;

·         La commande en temps réel des systèmes industriels ;

·         La conception et la mise en place des réseaux locaux industriels;

·         La modélisation et la simulation des processus de commande;

·         La capacité de dialoguer avec différents intervenants dans le domaine de la conduite des procédés industriels.

Ingénieur électrotechnicien

Le métier d'ingénieur électrotechnicien consiste à dominer les problèmes industriels liés à l'énergie et à la motorisation électrique. Les capacités que doit acquérir l'ingénieur en électrotechnique et en électronique de puissance sont :

·         La maîtrise des moyens de production de l'énergie électrique ;

·         Le dimensionnement des différentes éléments des réseaux électriques (Lignes, postes de transformation, câbles, appareillages et dispositifs de protection, …) ;

·         La conduite des réseaux électriques ;

·         La conception des convertisseurs statiques de l'énergie électrique ;

·         La commande en temps réel des variateurs de vitesse électrique ;

·         La modélisation et la  simulation  des systèmes électriques ;

·         L'anticipation des problèmes émergents dans le domaine des énergies renouvelables ;

·         La capacité de dialoguer avec différents intervenants dans le domaine de l'énergie électrique.

Objectifs

Former des ingénieurs plurivalents aptes à gérer et à améliorer la performance de systèmes complexes industriels et de services. Développer la capacité d’analyse, de modélisation et de résolution de problèmes relatifs à la gestion d’entreprise, en prenant en compte les interactions entre les différentes fonctions de l’entreprise.

Il s’agit de faciliter l’insertion des ingénieurs dans le domaine socioprofessionnel, mais aussi dans la recherche et la poursuite d’études doctorales.

Pour cela, la formation intègre les outils techniques, économiques, managériaux et sociaux les plus avancés.

Dans ce cadre, la formation vise :

·         A doter les élèves d’outils et de méthodes d’ingénierie, relatives notamment à l’optimisation, la planification, l’ordonnancement, ainsi que de méthodes d’audit et d’aide à la prise de décision en ce qui concerne les problèmes industriels dans les entreprises ;

·         A les former aux approches de gestion d’entreprise et de la qualité, de gestion de projet et de gestion financière, indispensables à l’ingénieur qui sera amené à travailler au sein de l’entreprise.

Débouchés

Les ingénieurs formés dans la filière de Génie Industriel auront des compétences pluridisciplinaires pointues dans les domaines de :

·         Ingénierie de la production

·         Gestion de la qualité

·         Gestion de la maintenance

·         Management de projets

·         Conception d’usines

·         Gestion des approvisionnements

·         Supply Chain management

·         Logistique

·         Distribution

·         Transport

·         Ingénierie financière

·         Analyse boursière

·         Ingénierie d’affaires

·         Marketing

·         Systèmes d’information

·         Progiciels de gestion

Objectifs

·         Doter les étudiants des méthodes et outils requis pour l’analyse, la conception, la réalisation et la maintenance d’applications informatiques.

·         Savoir concevoir et mettre en œuvre des systèmes informatiques.

·         Doter les étudiants des méthodes et outils performants de gestion de projets informatiques.

·         Les métiers couvrent un large éventail et comprennent des spécialités telles que :

·         architecte de système d’information,

·         concepteur  de systèmes d’information,

·         intégrateur de solutions,

·         développeur de logiciel,

·         auditeur informatique, ingénieur qualité,

·         chef de projet informatique,

·         architecte des systèmes et de réseaux

·         administrateur de systèmes, de réseaux ou de bases de données.

·         Ingénieur sécurité.

Objectifs

Doter les étudiants des méthodes et outils requis pour la conception, la fabrication, la production industrielle, la qualité et la Maintenance de produits et de systèmes mécaniques.

Analyse de fonctionnement des machines et établissement des plans de maintenance.

Doter les étudiants des méthodes et outils performants de gestion de projets.

Former les étudiants aux techniques les plus performantes pour la mise en place et la conduite efficiente de systèmes de management de la production, de la qualité, de la Maintenance, de la sécurité et de la protection de l’environnement industriels.

pré-requis pédagogiques

·         Modules de Mathématiques

·         Modules de Mécanique

·         Modules de Physique

Dont le volume horaire et le niveau sont globalement équivalents à ceux enseignés dans les classes préparatoires aux grandes écoles.

Débouchés

Les profils visés sont ceux d’ingénieurs assurant dans le monde socioprofessionnel des fonctions de :

·         Conception et fabrication Mécaniques.

·         Recherche et développement en Mécanique.

·         Maintenance

·         Qualité

·         Production

·         Sécurité et protection dans un environnement industriel.

·         Les compétences à acquérir sont celles de:

·         Conception de produits et de systèmes mécaniques

·         Modélisation et calcul de produits et structures mécaniques

·         choix des matériaux de construction mécanique.

·         Fabrication de produits et de systèmes mécaniques

·         Management industriel intégrant la Production, la Qualité, la Maintenance, la Sécurité et  l’Environnement.

·         Modélisation et d’optimisation de processus

·         Gestion de ressources humaines.

·         Communication dans le milieu socioéconomique.

·         Gestion d’informations.

·         Gestion de projets.

·         Définition de stratégies.          

- Analyse de projets d’investissement.

Objectifs

·         Doter les étudiants des méthodes et outils requis pour la prospection, l’exploitation, la protection, la gestion et la valorisation des ressources minérales (eau, minerais, pétrole...) ;

·         Doter les étudiants de méthodes et d’outils performants de gestion de projets ;

·         Former les étudiants sur les techniques de mise en place et de conduite efficiente des systèmes de management de la production, de la qualité, de la maintenance, de la sécurité et de la protection de l’environnement naturel.

pré-requis pédagogiques

·         Modules de Mathématiques

·         Modules de Physique

Modules de Sciences de la Terre dont le volume horaire et le niveau sont globalement équivalents à ceux enseignés dans les classes préparatoires aux grandes écoles.

Débouchés

Le Maroc détient les 3/4 des réserves mondiales en phosphates, et exploite actuellement plusieurs gisements d'or et d'argent, de cuivre, de plomb/zinc, et de roches industrielles...

Compte tenu de son climat semi-aride, ses ressources en eau limitées doivent être mobilisées et gérées de façon rationnelle et durable.

Par ailleurs, l'essor démographique que le Maroc a connu et l'élargissement anarchique du tissu urbain qui en a découlé a fait que l'aménagement territorial est devenu un souci majeur pour le pays.

Le Maroc connaît aujourd’hui un développement soutenu dans tous les secteurs industriels. Les besoins en ingénieurs sont grands particulièrement pour la conduite de processus industriels, leur maintenance et la gestion de leur qualité et de leur environnement. Les tendances du marché vont vers les profils suivants:

·         Prospection et gestion des ressources minérales (mines, pétrole, et minéraux industriels, ..) ;

·         Prospection et gestion des ressources en eau ;

·         Géotechnique et géologie de l’ingénieur ;

·         Prospection pétrolière

C’est pour répondre aux besoins de tous ces secteurs que, dans le cadre de la filière « Génie Minéral », quatre (4) options sont prévues durant la troisième (3ème) année de la formation au sein de la filière Génie Minéral.

·         Géologie Minière : ingénieur géologue et géophysicien spécialisé dans les études des gisements miniers et maîtrisant les différentes méthodes géologiques, géophysiques et géochimiques appliquées à leur prospection. Ingénieur spécialisé également dans le domaine de l'exploration, de l'exploitation et de la protection des ressources en eau.

·         Hydrogéologie et Géologie de l’Ingénieur : Ingénieur géologue spécialisé dans le domaine de la prospection et le dégagement des ressources en eau et leur gestion. Ingénieur également spécialisé dans l’identification de l’environnement géologique par ses caractéristiques physiques, hydrauliques et mécaniques. Ingénieur capable d’étudier le comportement géomécanique à l’échelle du sol et du massif rocheux.

·         Génie Minier: ingénieur spécialisé dans l'évaluation des gisements, l'exploitation et la valorisation des matières premières minérales et énergétiques.

·         Génie Pétrolier : Ingénieur spécialisé dans l’exploration et la production des réservoirs pétroliers.

Objectifs

La formation est conçue de manière à assurer, en plus d’une bonne maîtrise de l’outil informatique et des outils du calcul scientifique, une formation technique aussi large que possible qui couvre différents domaines de l’Ingénierie, tout en privilégiant les secteurs de pointe, qui offrent plus de potentialités pour une mise à profit de l’outil informatique. Une importance particulière est également accordée aux nouvelles techniques de communication et de management. Cette polyvalence permet de former un ingénieur moderne, disposant des outils informatiques, mathématiques et techniques nécessaires à la modélisation de différents problèmes liés à l’ingénierie et à l’économie. Ceci lui conférera une grande facilité d’insertion au sein de son environnement socio-économique et technique, et l’aptitude à agir positivement sur cet environnement, en développant des projets innovants, et en créant, quand cela est nécessaire, sa propre entreprise.

D’un autre côté, le cursus de formation est défini de manière souple, interactive, encourageant la recherche de l’information visant l’auto-formation, et offrant aux élèves ingénieurs, la possibilité d’approfondir certaines disciplines qui peuvent les intéresser davantage à travers le choix de cours à option, et qui est judicieusement choisi et adapté chaque année, en fonction des indications et tendances du marché.  

Le cinquième semestre de formation se divise en deux options, mentionnées ci-dessous, ce qui permet aux élèves ingénieurs d’approfondir leurs connaissances et d’appliquer les concepts de modélisation dans le domaine de leur choix:

Option MIS : Modélisation et Informatique Scientifique (structures, énergie, environnement…)

Option MF : Modélisation en Finances

pré-requis pédagogiques

·         Mathématiques (Analyse, Algèbre), Statistiques, probabilités,

·         Informatique

·         Thermodynamique 

·         Electricité

·         Electronique

·         Mécanique

Débouchés

Les ingénieurs sortant de cette formation disposeront d’atouts importants pour une insertion facile et réussie dans la vie professionnelle. La polyvalence de leur formation technique, en plus de la bonne maîtrise de l’Informatique, du calcul scientifique et des techniques modernes de communication, fera d’eux des cadres très appréciés dans le milieu socio-professionnel.

D’un autre côté, ayant été sensibilisés à travers leur formation aux possibilités de développement de logiciels scientifiques et techniques, ils répondent ainsi aux besoins :

·         De l’administration marocaine et des établissements publics

·         Des bureaux de conseil et d’études

·         De l’industrie 

·         Des organismes bancaires et d’assurances

 L’intégration des ingénieurs issus de cette filière au sein des entreprises aussi bien nationales que multinationales s’en trouve facilitée. Ils peuvent, de ce fait aisément intervenir dans différents domaines de pointe, à savoir :

·         La modélisation en ingénierie (structures,  thermique, environnement, procédés…)

·         Modélisation en Finances

·         Calcul scientifique

·         Développement de logiciels scientifiques

·         Recherche et Développement

Objectifs

Deux composantes essentielles sont visées dans la formation de l’ingénieur en génie des procédés industriels :

La composante scientifique et technique

Fournir aux étudiants l’ensemble des outils nécessaires à la conception, au dimensionnement, à la mise en œuvre, à la conduite, et à l’exploitation optimale des procédés de transformation de la matière et de l’énergie.

Doter les étudiants d’outils d’analyse et de contrôle de procédés en tenant compte des aspects de développement durable.

Fournir les outils pour la réalisation et l’évaluation technico-économique des projets.

La composante managériale

Fournir aux étudiants les éléments de management des process et des entreprises industrielles (environnement, sécurité, qualité et efficacité énergétique).

Doter les étudiants d’outils de conception et d’innovation.

Initier les étudiants aux méthodes de recherche et développement.

Permettre aux étudiants l’acquisition de compétences dans la gestion des ressources humaines.

pré-requis pédagogiques

·         Modules de Mathématiques

·         Modules de chimie

·         Modules de Physique

Dont le volume horaire et le niveau sont globalement équivalents à ceux enseignés dans les classes préparatoires aux grandes écoles.

Débouchés

Les profils visés sont ceux d’ingénieurs assurant dans différents secteurs industriels des fonctions de :

·         Ingénieur de conception

·         Ingénieur de production - exploitation

·         Ingénieur de recherche et développement en génie des procédés industriels

·         Ingénieur d’étude et gestion des projets industriels

·         Responsable qualité et hygiène

·         Responsable laboratoire

·         Responsable Sécurité et protection de l’environnement industriel.

Objectifs

Former des ingénieurs en Télécommunications et Technologies de l'Information à haut potentiel, capables d’adapter rapidement leurs compétences techniques et managériales à des spécificités locales ou internationales.

Offrir aux entreprises des profils de jeunes diplômés capables de s'insérer dans un large contexte industriel couvrant tous les secteurs et métiers des télécommunications et des technologies de l'information. Notamment :

·         L’Ingénierie des Réseaux de Télécommunications,

·         L’Ingénierie des Systèmes de Télécommunications,

·         L’Ingénierie des Systèmes d’Information,

·         L’Ingénierie de l’information et du Multimédia.

·         L’Ingénierie des Centres de Données et du « Cloud Computing »

Donner aux étudiants des compétences managerielles et de communications suffisantes pour mieux répondre aux nouveaux profils d'ingénieurs demandés par le monde socio-économique.

Débouchés

·         Architecte des systèmes de Télécommunications

·         Architecte réseaux et systèmes

·         Architecte d’infrastructures « Datacenter »

·         Architecte des systèmes Radio mobiles

·         Administrateur des systèmes et réseaux

·         Chef de projets d’infrastructures réseaux et Télécoms

·         Responsable de la sécurité des systèmes d’information (RSSI)